Les Mots Clairs
scroll

Karine est illustratrice. Il y a moins d’un an, elle se lançait dans une aventure un peu folle : sortir un album pour enfants, auto-édité, en seulement quelques mois. Elle est revenue pour nous sur l’histoire de ce projet chargé en sens, de l’idée originelle à sa réalisation.

Inspiré du parcours de l’autrice, Delphine Leclerc (“Comment est-ce qu’on va recoudre ça?”, ed. Flammarion, 2022), victime de violences obstétricales, cet album fait basculer le monde réel dans l’imaginaire. Il est à hauteur d’adulte un support pour expliquer à un enfant les circonstances de sa venue au monde. À travers des illustrations féériques, et sans aucune référence au milieu médical ni à la violence, il conte également une histoire à hauteur d’enfant, tout en délicatesse, pour expliquer pourquoi certaines mamans sont affaiblies après leur accouchement. L’enjeu pour Karine était de faire passer l’histoire de Delphine du témoignage au dessin, en y mêlant sa sensibilité graphique, le langage de l’illustration, au service du message.

Cet album est aussi l’histoire d’une rencontre improbable entre une autrice et une illustratrice, un froid et humide jour d’hiver, au salon des créateurs de Boulogne-Billancourt. L’idée de faire ensemble leur premier livre pour enfants a émergé, et le travail a quatre mains a tout de suite fonctionné. En quelques mois seulement, l’album est finalisé. L’auto-édition s’est imposée naturellement, et grâce à un financement participatif, les premiers exemplaires ont pu être livrés au pied du sapin. D’autres ont été offerts à des bibliothèques et écoles pour que ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter « La poche de Maman Kangourou » aient l’opportunité de découvrir cette histoire.

L’album cherche actuellement sa deuxième vie. Après une auto-édition qui leur a permis de garder toute l’âme du projet, une ré-édition par une maison d’édition permettrait de faire voyager encore plus loin l’histoire de Maman Kangourou.


Pour découvrir les créations de Karine :

Pour en savoir plus sur l’album :

Ulysse Guttmann-Faure

Alex Bry – La Ligne Verte